Résultats de la recherche :

section.article.69.title

section.article.63.title

section.article.62.title

section.article.33.title

section.article.90.title

section.article.84.title

section.article.85.title

section.article.86.title

section.article.87.title

section.article.89.title

section.article.92.title

section.article.91.title

section.article.15.title

section.article.90.title

section.article.94.title

section.article.88.title

section.article.156.title

section.article.216.title

section.article.244.title

section.article.286.title

section.article.323.title

section.article.70.title

section.article.68.title

section.article.74.title

section.article.73.title

section.article.60.title

section.article.67.title

section.article.65.title

section.article.61.title

section.article.64.title

section.article.59.title

section.article.66.title

section.article.72.title

section.article.71.title

section.article.83.title

section.article.93.title

section.article.96.title

section.article.97.title

section.article.98.title

section.article.103.title

section.article.99.title

section.article.101.title

section.article.102.title

section.article.100.title

section.article.104.title

section.article.107.title

section.article.106.title

section.article.105.title

section.article.108.title

section.article.109.title

section.article.110.title

section.article.112.title

section.article.111.title

section.article.113.title

section.article.114.title

section.article.117.title

section.article.118.title

section.article.115.title

section.article.116.title

section.article.119.title

section.article.120.title

section.article.121.title

section.article.122.title

section.article.123.title

section.article.124.title

section.article.125.title

Bettina Rheims dans la fabrique des icônes

Les batailles de la culture

Rafale : avion secret défense

Secrets et Mystères des nécropoles parisiennes

Elles ont toutes une histoire

Eva Braun, épouse Hitler

La vie : le début du commencement

Sous-marins, fleurons de la marine française

Les grandes heures de l’automobile française

La vie de Chateau

Les Rois de la viande

21 rue La Boétie

Venues D’ailleurs

Elles ont toutes une histoire

Le secret d'artificiers

Les canons de la Manche

Tanks, dans l’enfer des combats

L'eau à Paris : un défi technologique

La ligne Maginot

Les toits de Paris

Les chineurs

Une fortune à Venise

Le défi de l’eau

Chez le corbusier

Année zéro (enfin la retraite ?)

La saga Noah, une famille de champion

La saga Noah, une famille de champions

Elles ont toutes une histoire (Saison 3)

Le palais des papes - Secrets et légendes d’une citadelle gothique

Les grands sabotages de la Résistance

La légende des paquebots français

Pour l’amour de la Sicile

Défis gastronomiques pour traiteurs d’exception

La légende des paquebots français

Elles ont toutes une Histoire (Saison 4)

Grégory

On verra demain : excursion en Procrasti-Nation

Escoffier, ou la naissance de la gastronomie moderne

Voyance, amour et confinement

Mystères d'épaves

Rome, l’armée des bâtisseurs

Sur son 31 !

Les grandes heures de l'automobile - Peugeot

Grandes marées : attention danger

Les grandes heures de l'automobile – Renault

Orchestra Baobab, une autre histoire du Sénégal

Hôtel de la Marine, renaissance d'un palais

Les Femmes et l'assassin

Le Colisée, une mégastructure romaine

Les Nouveaux explorateurs -Jérôme, les yeux dans le bleu (Mexique)

Les Nouveaux explorateurs -Jérôme, les yeux dans le bleu (Pérou)

Un si long silence

Les Nouveaux explorateurs -Jérôme, les yeux dans le bleu (Colombie-Britannique)

Temple solaire : l'enquête impossible

Désignés coupables : L'affaire Florence Cassez

Affaire Abitbol : "Un si long silence", le livre de l'ancienne patineuse adapté en documentaire et diffusé ce mercredi sur France Télévisions

France Info - Le 11/05/22 

 

"Comment a-t-il pu faire ça ? On lui avait donné notre confiance." Ces mots poignants sont ceux de Martine Abitbol. Sa fille, l'ancienne patineuse artistique Sarah Abitbol, affirme que son entraîneur, Gilles Beyer l'a violée à plusieurs reprises lorsqu'elle était adolescente. Le documentaire Un si long silence, diffusé sur France 2 mercredi 11 mai à 21h10 et adapté du livre du même nom écrit par Sarah Abitbol, revient sur ces accusations qui ont bouleversé le sport français.

Le film, personnel et détaillé, retrace le parcours de la décuple championne de France et médaillée de bronze aux championnats du monde (2000). S'appuyant sur des images d'archives et des interviews, il revient sur les premiers coups de patin sur la glace à Nantes de la fillette de 5 ans, les entraînements de plus en plus intensifs qui vont la conduire vers le haut niveau, et sa rencontre avec Gilles Beyer. Le long métrage aborde alors les accusations de l'ancienne patineuse.

Des témoignages inédits

Tout en dévoilant des témoignages inédits, le documentaire donne surtout la parole au clan de Sarah Abitbol, dont Stéphane Bernadis, son ancien partenaire sur la glace et dans la vie. Les réalisateurs Emmanuelle Anizon et Rémy Burkel ont toutefois aussi donné la parole à Nathalie Péchalat, présidente de la Fédération française des sports de glace (FFSG), Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, Marie-George Buffet, ex-ministre des Sports, et surtout à trois anciennes patineuses, qui racontent elles aussi avoir subi des agressions sexuelles. 

 

A de multiples reprises, le documentaire saisit le spectateur, notamment quand Sarah Abitbol prend la parole pour évoquer Gilles Beyer ou quand elle préfère lire devant la caméra des passages de son livre plutôt que de raconter une nouvelle fois ses souvenirs. Le film trouble également quand Martine Abitbol admet son regret de n'avoir "rien vu", ou encore quand l'ex-entraîneur de la patineuse Jean-Christophe Simond raconte, les larmes aux yeux, le moment où son élève lui a confié ce dont elle avait été victime.

Images inédites de Gilles Beyer

Le témoignage le plus poignant reste celui d'une patineuse aujourd'hui âgée de 50 ans, qui a préféré rester anonyme. Elle affirme, la voix parfois tremblante, avoir été violé à plusieurs reprises entre 16 et 18 ans par Gilles Bayer. "Aujourd'hui, je sais pourquoi ça s'est arrêté [au bout de deux ans], c'est simplement parce que ça commençait avec Sarah", livre celle qui ne "peut toujours pas en parler" autour d'elle.

Autre document inédit : une interview de Gilles Beyer, tournée par Emmanuelle Anizon, lors de son enquête sur les agressions sexuelles qui ont eu lieu au sein de la FFSG. La journaliste prétexte un article sur le patinage et sur Sarah Abitbol, puis oriente l'interview vers leur relation entraîneur-entraînée. Gilles Bayer nie tout en bloc et congédie la journaliste. 

 

Les Français Sarah Abitbol et Stéphane Bernadis, lors des Championnats d'Europe de patinage artistique, le 16 janvier 2002 à Lausanne (Suisse). (JACQUES DEMARTHON / AFP)

 

La sortie du livre, puis l'enquête menée par la journaliste de L'Obs Emmanuelle Anizon, ont poussé le ministère des Sports à prendre ce sujet à bras-le-corps. Roxana Maracineanu, qui n'a pu cacher son émotion lors du documentaire, rappelle que 700 enquêtes sont actuellement en cours pour des faits d'agressions sexuelles, tous sports confondus, et visent 800 agresseurs.

Le documentaire Un si long silence sera suivi d'un débat animé par Julian Bugier (à 22h45), puis d'un autre documentaire inédit d'"Infrarouge", Ice thérapie (23h45).

 

Vous serez peut-être intéressé par…

"Temple Solaire, l’enquête impossible" : TMC plonge dans les coulisses d’une secte qui fascine encore

5 décembre 2022

TF1 Info - le 16/06/22    Il était une fois l’horreur absolue. Entre 1994 et 1997, les corps carbonisés de 74 adeptes de la secte de l’Ordre du temple solaire sont retrouvés au Canada, en France et en Suisse dans une série d’incendies aux circonstances mystérieuses. Il y a des hommes, des femmes et des enfants, certains ont reçu une injection dans leur sommeil et sont morts, d’autres ont été abattus d'une balle dans la tête. La plupart sont disposés de manière méthodique. Suicide collectif ? Exécution préméditée ? Bien vite, des équipes de télé du monde entier se dépêchent sur les lieux sans encore imaginer l’ampleur de la tragédie.

"Temple solaire, l’enquête impossible" : dans les coulisses des massacres de la secte

5 décembre 2022

France Info - Le 17/06/22   Après avoir raconté l’affaire Grégory sur Netflix, la productrice Elodie Polo Ackermann nous plonge dans un autre fait-divers qui a fasciné les médias du monde entier dans les années 1990. 74 personnes ont alors été retrouvées mortes entre 1994 et 1997 en Suisse, au Canada et en France, toutes membres de la secte de l’Ordre du Temple solaire. Assassinats ou suicides collectifs ? L’enquête a connu de multiples coups de théâtre et mis au jour les délires et les escroqueries de deux gourous illuminés, Luc Jouret et Jo di Mambro.      

«L’Ordre du Temple solaire et ses mystères m’ont obsédé»

5 décembre 2022

Tribune de Genève - Le 24/06/22    Un documentaire événement revient sur l’une des plus grandes affaires criminelles de notre pays. Les deux derniers épisodes sont diffusés vendredi.   L’Ordre du Temple solaire (OTS). Difficile de trouver une affaire criminelle qui aura autant marqué les esprits. Il y a près de trente ans, le monde découvrait avec sidération la secte de l’OTS et ce dont elle était capable: le massacre et le suicide de pas moins de 74 adeptes, hommes, femmes et enfants, entre 1994 et 1997. En Suisse – Cheiry (FR) et Salvan (VS)–, en France et au Canada.

«Temple solaire, l’enquête impossible» : la série documentaire diffusée sur TMC à partir du 17 juin

5 décembre 2022

Europe 1 - Le 17/06/22    Du lundi au vendredi, Philippe Vandel fait le point sur un sujet de l'actualité média avec un invité. Aujourd'hui, la productrice Elodie Polo Ackerman et le réalisateur Nicolas Brénéol pour la série documentaire «Temple solaire : l’enquête impossible» diffusée sur TMC à partir du 17 juin. Invité(s) : Elodie Polo Ackerman (productrice) et Nicolas Brénéol (réalisateur) pour la série documentaire «Temple solaire : l’enquête impossible» diffusée sur TMC à partir du 17 juin.