Résultats de la recherche :

section.article.69.title

section.article.63.title

section.article.62.title

section.article.33.title

section.article.90.title

section.article.84.title

section.article.85.title

section.article.86.title

section.article.87.title

section.article.89.title

section.article.92.title

section.article.91.title

section.article.15.title

section.article.90.title

section.article.94.title

section.article.88.title

section.article.156.title

section.article.216.title

section.article.244.title

section.article.286.title

section.article.323.title

section.article.70.title

section.article.68.title

section.article.74.title

section.article.73.title

section.article.60.title

section.article.67.title

section.article.65.title

section.article.61.title

section.article.64.title

section.article.59.title

section.article.66.title

section.article.72.title

section.article.71.title

section.article.83.title

section.article.93.title

section.article.96.title

section.article.97.title

section.article.98.title

section.article.103.title

section.article.99.title

section.article.101.title

section.article.102.title

section.article.100.title

section.article.104.title

section.article.107.title

section.article.106.title

section.article.105.title

section.article.108.title

section.article.109.title

section.article.110.title

section.article.112.title

section.article.111.title

section.article.113.title

section.article.114.title

section.article.117.title

section.article.118.title

section.article.115.title

section.article.116.title

section.article.119.title

section.article.120.title

section.article.121.title

section.article.122.title

section.article.123.title

section.article.124.title

section.article.125.title

Bettina Rheims dans la fabrique des icônes

Les batailles de la culture

Rafale : avion secret défense

Secrets et Mystères des nécropoles parisiennes

Elles ont toutes une histoire

Eva Braun, épouse Hitler

La vie : le début du commencement

Sous-marins, fleurons de la marine française

Les grandes heures de l’automobile française

La vie de Chateau

Les Rois de la viande

21 rue La Boétie

Venues D’ailleurs

Elles ont toutes une histoire

Le secret d'artificiers

Les canons de la Manche

Tanks, dans l’enfer des combats

L'eau à Paris : un défi technologique

La ligne Maginot

Les toits de Paris

Les chineurs

Une fortune à Venise

Le défi de l’eau

Chez le corbusier

Année zéro (enfin la retraite ?)

La saga Noah, une famille de champion

La saga Noah, une famille de champions

Elles ont toutes une histoire (Saison 3)

Le palais des papes - Secrets et légendes d’une citadelle gothique

Les grands sabotages de la Résistance

La légende des paquebots français

Pour l’amour de la Sicile

Défis gastronomiques pour traiteurs d’exception

La légende des paquebots français

Elles ont toutes une Histoire (Saison 4)

Grégory

On verra demain : excursion en Procrasti-Nation

Escoffier, ou la naissance de la gastronomie moderne

Voyance, amour et confinement

Mystères d'épaves

Rome, l’armée des bâtisseurs

Sur son 31 !

Les grandes heures de l'automobile - Peugeot

Grandes marées : attention danger

Les grandes heures de l'automobile – Renault

Orchestra Baobab, une autre histoire du Sénégal

Hôtel de la Marine, renaissance d'un palais

Les Femmes et l'assassin

Le Colisée, une mégastructure romaine

Les Nouveaux explorateurs -Jérôme, les yeux dans le bleu (Mexique)

Les Nouveaux explorateurs -Jérôme, les yeux dans le bleu (Pérou)

Un si long silence

Les Nouveaux explorateurs -Jérôme, les yeux dans le bleu (Colombie-Britannique)

Temple solaire : l'enquête impossible

Désignés coupables : L'affaire Florence Cassez

Actualités

Dans le documentaire "Un si long silence", la patineuse Sarah Abitbol raconte les violences sexuelles dont elle a été victime

France Info - Le 11/05/22   À l'occasion d'une soirée consacrée aux violences dans le sport, France 2 diffuse "Un si long silence : une patineuse brise l'omerta". Un documentaire adapté du livre de la championne de patinage artistique Sarah Abitbol, qui a révélé les violences sexuelles dont elle a été victime.  En janvier 2020, le monde sportif est secoué par les révélations de la championne de patinage Sarah Abitbol. Dans un livre, elle accuse son ancien entraîneur Gilles Beyer de viol, d'attouchements et de harcèlement sexuel, entre 1990 et 1992, alors qu'elle était âgée de 15 à 17 ans. Les faits étant prescrits, la patineuse ne porte pas plainte, mais son témoignage provoque une onde de choc dans les sports de glace et permet de libérer la parole d'autres victimes : près de 700 personnes, dans 54 fédérations, vont être mises en cause. Le documentaire Un si long silence : une patineuse brise l'omerta, réalisé par Emmanuelle Anizon et Rémy Burkel, riche d'images d'archives et de témoignages inédits, revient sur le parcours de cette athlète plusieurs fois médaillée, et sur le calvaire qu'elle a enduré deux ans durant.   C'est lors d'un stage intensif de patinage que Sarah Abitbol dit avoir, pour la première fois, été agressée sexuellement par Gilles Beyer. "Je venais juste d'avoir 15 ans, confie la patineuse dans le documentaire. Je dors profondément avec mes petites peluches, et je sens quelqu'un, je sens une présence (…) je vois Gilles Beyer (…) Il se met à parler tout doucement en me disant : 'Tu ne trouves pas ça bizarre que je sois assis sur ton lit ?' Et là, il me regarde et me dit : 'Tu sais, j'aime ma femme, mais dans une partie de mon cœur, je t'aime.' Et il commence à m'embrasser. (…) J'ai l'impression que ce n'est pas réel. Je ne comprends pas. Et il continue et ça va un petit peu plus loin."   ...

En savoir plus

Affaire Abitbol : "Un si long silence", le livre de l'ancienne patineuse adapté en documentaire et diffusé ce mercredi sur France Télévisions

France Info - Le 11/05/22    "Comment a-t-il pu faire ça ? On lui avait donné notre confiance." Ces mots poignants sont ceux de Martine Abitbol. Sa fille, l'ancienne patineuse artistique Sarah Abitbol, affirme que son entraîneur, Gilles Beyer l'a violée à plusieurs reprises lorsqu'elle était adolescente. Le documentaire Un si long silence, diffusé sur France 2 mercredi 11 mai à 21h10 et adapté du livre du même nom écrit par Sarah Abitbol, revient sur ces accusations qui ont bouleversé le sport français. Le film, personnel et détaillé, retrace le parcours de la décuple championne de France et médaillée de bronze aux championnats du monde (2000). S'appuyant sur des images d'archives et des interviews, il revient sur les premiers coups de patin sur la glace à Nantes de la fillette de 5 ans, les entraînements de plus en plus intensifs qui vont la conduire vers le haut niveau, et sa rencontre avec Gilles Beyer. Le long métrage aborde alors les accusations de l'ancienne patineuse. Des témoignages inédits Tout en dévoilant des témoignages inédits, le documentaire donne surtout la parole au clan de Sarah Abitbol, dont Stéphane Bernadis, son ancien partenaire sur la glace et dans la vie. Les réalisateurs Emmanuelle Anizon et Rémy Burkel ont toutefois aussi donné la parole à Nathalie Péchalat, présidente de la Fédération française des sports de glace (FFSG), Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, Marie-George Buffet, ex-ministre des Sports, et surtout à trois anciennes patineuses, qui racontent elles aussi avoir subi des agressions sexuelles.      A de multiples reprises, le documentaire saisit le spectateur, notamment quand Sarah Abitbol prend la parole pour évoquer Gilles Beyer ou quand elle préfère lire devant la caméra des passages de son livre plutôt que de raconter une nouvelle fois ses souvenirs. Le film trouble également quand Martine Abitbol admet son regret de n'avoir "rien vu", ou encore quand l'ex-entraîneur de la patineuse Jean-Christophe Simond raconte, les larmes aux yeux, le moment où son élève lui a confié ce dont elle avait été victime. Images inédites de Gilles Beyer Le témoignage le plus poignant reste celui d'une patineuse aujourd'hui âgée de 50 ans, qui a préféré rester anonyme. Elle affirme, la voix parfois tremblante, avoir été violé à plusieurs reprises entre 16 et 18 ans par Gilles Bayer. "Aujourd'hui, je sais pourquoi ça s'est arrêté [au bout de deux ans], c'est simplement parce que ça commençait avec Sarah", livre celle qui ne "peut toujours pas en parler" autour d'elle. Autre document inédit : une interview de Gilles Beyer, tournée par Emmanuelle Anizon, lors de son enquête sur les agressions sexuelles qui ont eu lieu au sein de la FFSG. La journaliste prétexte un article sur le patinage et sur Sarah Abitbol, puis oriente l'interview vers leur relation entraîneur-entraînée. Gilles Bayer nie tout en bloc et congédie la journaliste.    Les Français Sarah Abitbol et Stéphane Bernadis, lors des Championnats d'Europe de patinage artistique, le 16 janvier 2002 à Lausanne (Suisse). (JACQUES DEMARTHON / AFP)   La sortie du livre, puis l'enquête menée par la journaliste de L'Obs Emmanuelle Anizon, ont poussé le ministère des Sports à prendre ce sujet à bras-le-corps. Roxana Maracineanu, qui n'a pu cacher son émotion lors du documentaire, rappelle que 700 enquêtes sont actuellement en cours pour des faits d'agressions sexuelles, tous sports confondus, et visent 800 agresseurs. Le documentaire Un si long silence sera suivi d'un débat animé par Julian Bugier (à 22h45), puis d'un autre documentaire inédit d'"Infrarouge", Ice thérapie (23h45).  ...

En savoir plus

Violée par son coach, la championne de patinage Sarah Abitbol révèle son cauchemar dans un documentaire poignant

SudInfo. be - Le 11/05/22   « Un si long silence : une patineuse brise l’omerta » dévoile le long combat de la patineuse Sarah Abitbol pour enfin oser parler des agressions sexuelles subies durant son adolescence. Un témoignage qui a provoqué un tsunami dans le monde du sport français…   Armé d’une caméra VHS, le papa filme Sarah dès sa petite enfance, qui virevolte, danse, glisse sur la glace et rêve de réussir à haut niveau. À 12ans, elle est repérée par Gilles Beyer, le boss dans le milieu ! Toute la petite famille déménage à Paris et une nouvelle vie commence…   « Ton entraîneur est la personne la plus importante, c’est ton confident, il fait presque partie de ta famille », explique Sarah. Avec lui, elle découvre aussi les étirements et nous lit un extrait de son livre, sorti en 2020, qui raconte son histoire dévoilée en images dans ce documentaire esthétique et bouleversant. « Je devais ouvrir les jambes jusqu’au grand écart… je sens d’un coup votre poids écraser mon dos, votre ventre se coller à mes reins. Avec vos bras, vous m’écartez les jambes, je respire votre souffle chaud dans mon cou… » Et, pour mieux se préparer aux championnats, il faut passer par les stages d’été ! Une nuit, elle sent une présence… « Gilles Beyer m’embrasse, je ne comprends pas, il glisse sa main sous les draps… J’ai peur, je voudrais fuir, mais je ne bouge pas. Je voudrais crier, mais aucun son ne sort de ma bouche. » Pendant deux ans, Sarah Abitbol aura subi les viols et la toute-puissance de son coach, et il lui aura fallu trente ans pour libérer sa parole. Un long silence gardé par honte et par culpabilité.   En révélant son cauchemar, la star du patinage en couple (avec Stéphane Bernardis) se rend vite compte que ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Aujourd’hui, en France, ce sont pas moins de 700enquêtes qui sont en cours pour violences sexuelles, tous sports confondus.  ...

En savoir plus

Sarah Abitbol : une championne en enfer

Télécâble Sat  - Le 11/05/22   En janvier 2020, la championne de patinage dénonçait dans un livre coup de poing, Un si long silence, les viols par son ancien entraîneur alors qu'elle était adolescente, ouvrant la voie à sept cents signalements d’agressions sexuelles dans cinquante fédérations de sport.   Cela a-t-il été difficile de replonger dans votre enfance ? Ça m’a beaucoup remuée. Mon père a filmé pendant des heures mes premiers pas sur la glace. Je regardais beaucoup ces images avec lui avant qu’il décède mais jamais celles de mon agresseur que j’ai revues pour la première fois. Lire des passages de mon livre devant la caméra a, en plus, fait ressurgir mon mal-être, j’ai beaucoup pleuré.   Ce documentaire est-il une sorte de thérapie ? Je ne veux pas être une victime, je suis d’abord une championne. Grâce à ce prime time, j’espère pouvoir aider d’autres personnes à briser le silence, être un déclencheur comme l’a été pour moi La Consolation, le téléfilm sur l’histoire de Flavie Flament, violée par le photographe David Hamilton.   A-t-il été compliqué pour vos proches de témoigner ? Ma mère ne voulait pas. Elle était encore dans la culpabilité de ne rien avoir vu, à l’époque. C’est incroyable qu’elle ait fini par accepter. Quant à Stéphane, mon ex-partenaire sur la glace, il a compris, pendant le tournage, l’impact de ce qui m’était arrivé sur notre carrière commune.   Avez-vous des contacts avec d’autres victimes ? Oui, énormément ! Je viens de créer mon association, La voix de Sarah, pour les aider. J’entraîne des enfants en patinage et je fais de la prévention sur les abus. Je viens aussi de créer un nouveau spectacle sur glace pour raconter mon histoire....

En savoir plus

Un documentaire révèle les dessous obscurs du patinage artistique

Numéro - Le 04/05/22   Le temps est souvent long avant de décider de témoigner. C'est le cas de la patineuse artistique française Sarah Abitbol, violée à ses quinze ans par son ex-entraineur, qui après trente ans convoque enfin ses souvenirs douloureux pour partager son expérience à tous. Tandis que la plateforme Salto vient de dévoiler un documentaire nommé Un si long silence, réalisé par Emmanuelle Anizon, c'est un an après la sortie du livre du même nom que des images sont dorénavant posées sur l'histoire d'une agression sexuelle au sein du milieu sportif.   Alors que le livre intitulé Un si long silence de la patineuse artistique Sarah Abitbol avait fait trembler le milieu sportif en 2020, la plateforme française de streaming Salto propose, dès aujourd’hui, de se replonger dans l’histoire d’une femme qui n’a pas eu peur de témoigner, dans un documentaire. Tandis qu’elle déclame dans les colonnes de Télé-Loisirs : “Il fallait avoir le courage de parler, je l’ai eu. Mais je ne suis pas une victime”, Sarah Abitbol n’omet désormais plus de parler du viol qu’elle a subi s’inscrivant dans la démarche du mouvement #METOO.   Il aura fallu trente ans à Sarah Abitbol pour trouver le courage de se livrer sur son agression sexuelle. Alors qu’elle n’a que 15 ans son ex-entraîneur la viole, cette action regrettable se soldant par un traumatisme passé sous silence durant de nombreuses années. Elle explique à France Inter : “Il profitait de la nuit pour venir quand je dormais avec mes peluches et me réveillait avec sa lampe-torche”. Le monde du patinage cache sa part d’horreur. Souvent étouffés, des bruits de couloir commencent à courir. Depuis quelques années les langues se délient, les médias commencent à voir entre les lignes. Leurs démarches est souvent soutenues par des témoignages comme celui de Sarah Abitbol qui ne souhaite plus rester à la place de la victime.    Avec à la réalisation l’auteure française Emmanuelle Anizon et Rémy Burkel, ce documentaire inédit de Salto sonde les souvenirs de Sarah Abitbol pour révéler la part sombre d’un milieu où les paillettes et la lumière cohabitent. Dès l’âge de 5 ans, la jeune Sarah n’a qu’un rêve : devenir patineuse artistique. Elle veut connaître la gloire et va la connaître lorsqu’elle décide de se lancer sur la glace en couple. Elle est dix fois championne de France, vice-championne d’Europe et obtient une médaille de bronze aux championnats du monde 2000 de patinage artistique. Si tous les éléments d’une success-story sont envisagés, la part sombre du milieu du patinage artistique l’est tout autant.   Un si long silence, d'Emmanuelle Anizon, disponible sur Salto et diffusé le 11 mai prochain sur France 2. ...

En savoir plus

Sport et violences sexuelles : la fin du silence ?

France TV Pro (communiqué) - Le 19/04/22   Un si long silence, suivi de Ice thérapie   France 2 propose une soirée événement autour du documentaire Un si long silence, qui retrace le parcours de la patineuse Sarah Abitbol et son courageux chemin vers la libération de la parole et la reconstruction. Le film revient sur l’exceptionnel impact que ses révélations sur les agressions sexuelles qu’elle a subies ont entraîné dans l’univers du sport français. Ce documentaire exceptionnel sera suivi d'un débat animé par Julian Bugier. La soirée se poursuivra avec Infrarouge et un autre documentaire inédit : Ice thérapie. Le film suit d'anciennes championnes de patinage artistique, blessées par une pratique intensive de leur sport, qui tentent de se reconstruire après un arrêt brutal de leur carrière. Un si long silence s’inscrit dans la ligne de l’engagement au quotidien de France Télévisions dans la lutte contre toutes les formes de violence et de harcèlement.   21.10 - Un si long silence   La jeune Sarah est très jeune promise à une carrière de championne… Comme toutes les petites filles de son âge, Sarah Abitbol n’a qu’un rêve : devenir patineuse artistique. Dès l’âge de 5 ans, elle s’entraîne intensément et possède toutes les qualités pour devenir une grande patineuse et connaître la gloire. Déménagement à Paris et bouleversement de la vie familiale, c’est le prix à payer pour devenir championne ! Elle le devient, en couple. Dix fois championne de France, vice-championne d’Europe et médaille de bronze aux Championnats du monde. Dans les années 1990, le patinage est l’un des sports les plus populaires de France et dans le monde. Toutes les compétitions sont diffusées en prime time sur les chaînes nationales et les champions de la discipline sont de véritables stars populaires. Katarina Witt, Philippe Candeloro, Surya Bonaly, les couples Anissina/Peizerat, Abitbol/Bernadis… La glace et les paillettes font rêver la France entière. Quand une championne brise l'omerta dans le sport français Le monde du patinage cache pourtant une part d’horreur : un harcèlement sexuel omniprésent et des agressions violentes sur mineurs. Malgré les bruits qui courent, les voix des victimes sont étouffées, bâillonnées par un système qui se protège. C’est le règne de l’omerta. Celle de Sarah, violée quand elle avait entre 15 et 17 ans, a elle aussi été étouffée, pendant trente ans. Jusqu’en 2020 où elle trouve au plus profond d’elle-même le courage de briser la glace et de se livrer sur les agressions qu’elle a subies dans l’ouvrage Un si long silence. La sortie de son livre entraîne un bouleversement sans précédent dans le milieu du patinage, et du sport français dans son ensemble. Les autres témoignages de victimes ne tardent pas à affluer. Sarah Abitbol a ouvert la voie vers la libération de la parole.   22.45 — Débat présenté par Julian Bugier Les révélations des viols subis par Sarah Abitbol pendant son adolescence et le début de sa carrière ont provoqué une onde de choc dans l’ensemble du monde du sport. Elles ont aidé à une libération de la parole de certaines victimes. Mais est-ce pour autant la fin du silence ? Certains se taisent-ils encore ? Quels sont le rôle et la responsabilité des différentes instances sportives censées encadrer les pratiques et protéger les sportives et les sportifs : les fédérations sportives, l'Etat, les institutions telles le Comité international olympique ? Comment accompagner les victimes ? Mais surtout comment prévenir ces violences ? Et comment sensibiliser les enfants et leurs parents aux risques de violence ? Julian Bugier recevra en plateau : Sarah Abitbol Emmanuelle Anizon, journaliste L'Obs et co réalisatrice du documentaire Roxana Maracineanu, Ministre (ou ex selon actu) des sports Sébastien Boueilh, association Colosse aux pieds d'argile, victime de violences sexuelles à l'adolescence Philippe Liotard, sociologue et anthropologue spécialiste des violences sexuelles dans le sport Greg Décamps, Président de la société française de psychologie du sport   23.45 — Ice thérapie Marina, Lison, Camille et Auréa sont d'anciennes championnes de patinage artistique, elles ont entre 16 et 24 ans. Elles ont consacré leur enfance et leur adolescence à leur pratique jusqu'à un arrêt brutal pour blessure, physique et psychologique. Aujourd'hui, elles doivent apprendre à vivre sans les patins. Pendant un stage organisé par le chorégraphe Benoît Richaud, elles vont tenter de se réapproprier leur corps par la glace, de comprendre des choses du passé en patinant et de mettre des mots sur des choses auxquelles elles préféraient ne plus penser jusqu'ici. En partageant ensemble leurs souvenirs enfouis, elles émergent de leur solitude et affirment peu à peu de nouveaux désirs.Note d'intention des réalisatrices    En 2012, nous avons réalisé Boucle piqué, un moyen-métrage dont les héroïnes étaient des patineuses de haut niveau de l’âge de 11 ans. En 2015, notre film Kiss and Cry mettait en scène des adolescentes de 15 ans, championnes de patinage, dont la plupart figuraient dans Boucle piqué. Dans ces deux films, la violence du quotidien, de la formation sportive, s’entrechoquait avec les rêves d’enfants, puis les désirs adolescents. Il nous était donné, dans ce circuit fermé, dans cette discipline particulièrement dure, d’observer à la loupe les effets pervers de l’entraînement, de la quête de rendement.  Dans notre nouveau film, il s'agit pour nous de questionner celles et ceux qui ont souffert, physiquement, moralement. Les patineuses qui prennent part à ce film ont une carrière de championnes derrière elles, elles n’ont que 20 ans mais il leur semblait, lorsque nous leur avons proposé ce projet, que leurs vies étaient derrière elles. Elles ont accepté avec enthousiasme de prendre part à un stage avec un chorégraphe en qui elles ont confiance, et dans lequel elles rejouent, dansent, leurs douleurs enfouies, leurs souvenirs violents, qui souvent les retiennent dans le passé. Ce film interroge la capacité à se relever et les ressources de chacun pour se libérer et fonder ses propres désirs.   ...

En savoir plus

Arte se met à table avec un documentaire inédit sur Auguste Escoffier

7 DE TABLE - LE 15.05.20   C’est un monument de la gastronomie qu’arte s’apprête à nous faire visiter. La vie d’Auguste Escoffier est un roman à elle toute seule et ce qu’il a mis en place est toujours présent dans les cuisines des restaurants gastronomiques. Le 6 juin, rencontre avec le père de la gastronomie moderne… Dans le cadre d'une programmation spéciale « cuisine » Arte proposera le 6 juin un documentaire inédit signé Olivier Julien qui entrelace archives, interviews et scènes de fiction sur celui que l’on a surnommé « le roi des cuisiniers et le cuisinier des rois ». Si longtemps l’American Dream a montré les parcours étonnants de géants partis de rien, la vie d’Auguste Escoffier est certainement un rêve français.    Né en Provence, à Villeneuve-Loubet, en 1846, Escoffier va se retrouver très vite à travailler pour un oncle restaurateur niçois. À 19 ans, il choisit de monter à Paris où il sera commis « Au Petit Moulin Rouge ». Par la suite, en 1870, déjà ultra-talentueux, il devient chef cuisinier du Maréchal Mac-Mahon.    Il redescend dans le Sud, par la suite, pour créer à Cannes « Le Faisan Doré », le restaurant qui va lui ouvrir la porte des célébrités entre Cannes et Paris. Il va alors rencontrer César Ritz qu’il va suivre à Londres pour créer le « Savoy », le « Grand Hôtel » et le « Carlton » de Londres. À Paris, ils créent ensemble le « Ritz »… tout simplement. ...

En savoir plus

Elles ont toutes une histoire : la saison 4 à partir du 4 mars 2019 sur France Télévisions

Programmée par France Télévisions, sur l’ensemble de ses chaînes et de ses plateformes numériques, et sur TV5 Monde, du 4 au 10 mars 2019, autour de la journée du 8 mars, la 4ème saison de la collection « ELLES ont toutes une histoire » donne cette fois la parole aux hommes. Ce sont donc 7 films courts d’une minute trente, réalisés par Marie Drucker et produits par Elodie Polo Ackermann – Imagissime (un label Lagardère Studios) qui viennent prolonger et renforcer cette année encore l’engagement sincère du service audiovisuel public pour la cause des femmes. Depuis 2016, cette collection, devenue une « marque programme » pour France Télévisions, bénéficie d’un engagement original et exceptionnel de grandes fondations d’entreprise qui s’associent avec fidélité et enthousiasme à la pérennité de ce programme. Pour cette 4ème saison, elles sont 8 fondations : Chanel, ELLE, Kering, KPMG, RAJA-Danièle Marcovici, groupe RATP, Sanofi Espoir et Unilever. Ainsi, après le combat pour les droits des femmes dans le monde (saison 1 par Nils Tavernier), le sexisme dans le monde professionnel (saison 2 par Olivier Lemaire) et l'avenir vu par des adolescentes (saison 3 par Samuel Le Bihan), cette quatrième saison est placée sous le signe de l’engagement des hommes pour les femmes. Marie Drucker, réalisatrice et productrice, animatrice de la case documentaire « Infrarouge » sur France 2, place son engagement en faveur des femmes au cœur de son métier. « Cette fois-ci, les rôles sont inversés, c'est une femme qui filme des hommes. Nous avons eu la conviction qu'il était important de mettre en lumière des hommes qui font avancer les droits des femmes. L'idée est de faire des émules, que les hommes s'interrogent sur leurs comportements ou leurs préjugés de genre. Les 7 hommes que nous avons filmés ne sont pas seulement dans le discours ou l'intention mais dans l'action », souligne Marie Drucker. Qu’ils soient magistrat, médecin, éducateur, danseur ou étudiant, les hommes que nous avons rencontrés mettent toute leur énergie et leurs compétences pour faire valoir les droits des femmes. 
A travers leurs paroles, cette collection met donc en lumière ceux pour qui le combat en faveur de l’égalité n’est pas seulement juste et actuel, mais absolument nécessaire. Souvent écartés des débats publics portant sur la place des femmes dans notre société, ces hommes s’engagent pourtant pour elles au quotidien. « L’égalité des sexes n’est pas une affaire de femmes. Et des hommes s’engagent enfin dans la lutte contre les inégalités. En les mettant à l’honneur, nous espérons qu’ils constitueront une source d’inspiration pour les jeunes générations » ajoute Elodie Polo Ackermann, productrice de la collection. Encore une fois, l’espoir et l’engagement véhiculés par ces 7 portraits témoignent du formidable travail effectué chaque jour par les associations et les fondations d’entreprise qui soutiennent et s’engagent pour ce programme. Pour Karine Guldemann, déléguée générale de la Fondation ELLE, à l’origine de cette collection, « la parole des hommes était pour nous essentielle. Parce que nous croyons qu’un monde plus juste ne peut se construire qu’à égalité entre les femmes et les hommes, nous nous devions de mettre en avant les hommes qui agissent et défendent une masculinité positive, pour et avec les femmes. » Enfin, parce qu’il y a tant à dire et à enseigner, ELLES ont toutes une histoire est aussi un livre édité par Hachette Romans, sous la direction de Cécile Terouanne, dont le Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018, nous a fait l’honneur de signer la préface. Cet ouvrage paraîtra le 6 mars 2019. © photo : Nicolas Héron...

En savoir plus

La saison 3 signée Samuel Le Bihan

« ELLES ont toutes une histoire » est devenue une marque programme pour France Télévisions. Et pour les fondations d’entreprise qui soutiennent ce projet, un très beau rendez-vous pour faire connaître au plus grand nombre leur engagement pour les femmes et les actions de leurs partenaires associatifs.Comme les deux premières saisons, cette troisième collection est produite par Elodie Polo Ackermann chez IMAGISSIME (label de Lagardère Studios), avec le soutien des fondations Groupe ADP, Air France, CHANEL, ELLE, Kering, Sanofi Espoir, Orange, Raja-Danièle Marcovici, RATP et Unilever. Après Nils Tavernier pour la première saison conçue autour du combat pour les droits des femmes dans le monde et Olivier Lemaire pour la seconde, tournée en France sur le sujet du sexisme dans le monde professionnel, c’est Samuel Le Bihan qui réalise ce troisième opus. Ancien sociétaire de la Comédie française, acteur de cinéma et de télévision, réalisateur, Samuel est un homme d’engagements, résolument tourné vers les autres et ouvert au monde. Cette troisième saison est celle de l’avenir. A travers le discours spontané et sans filtre de 11 jeunes filles (de 9 à 18 ans), la collection met en perspective la manière dont elles se projettent dans leur vie de femme. Avec humour, engagement ou candeur, elles se questionnent sur les territoires qu’elles pensent devoir encore conquérir.   A propos d’IMAGISSIME :   IMAGISSIME, une société de Lagardère Studios, produit des contenus documentaires ancrés dans le réel et dans l’époque dans des domaines aussi variés que l'histoire, la science, la culture, la société et la découverte. Unitaire ou séries, en format courts ou long, du documentaire de création à l'adaptation de format, pour les chaînes de télévision comme pour le digital, IMAGISSIME met la qualité et la créativité au cœur de ses productions. Ouvert aux angles originaux et aux approches singulières, autour d’Elodie Polo Ackermann, les équipes d’IMAGISSIME créent des liens avec les talents d’aujourd’hui et de demain et les accompagnent avec passion dans toutes les étapes de la production.   Avec un accent tout particulier sur l'international, IMAGISSIME s'appuie également sur un réseau de partenaires étrangers pour développer des coproductions ambitieuses.   Parmi les récentes productions de l’équipe :   Les Stucky, une fortune à Venise ; d’Emiland Guillerme et François Rabaté - 52’– ARTE et RTBF, en coproduction avec PANDATARIA Films, AT-Doc (Belgique) et la RTBF. Elles ont toutes une histoire (Saison 3) ; de Samuel Le Bihan, 11 x1’30 – France Télévisions et TV5 Monde L’Année Zéro ; de Marie Agostini- 1x70’ – France 5 et LCP Tanks : dans l’enfer des combats, de Barbara Necek, Anna Kwak et Florian Dedio - 4x52’, Planète + ; en coproduction avec Looks Film, ZDF et Format TV Les Toits de Paris, un patrimoine révélé ; de Marie Perrin – 1x52’- RMC Découverte Les secrets de la Ligne Maginot ; de André Annosse, 1x52’, RMC Découverte et Toute l’Histoire Bettina Rheims dans la fabrique des icônes ; de Michèle Dominici – 1x52’, ARTE Venues d'ailleurs ; de Philippe Fontana -1x52’, ARTE La grande histoire de l’automobile ; de Matthieu Valluet, Marc Ball et Jean Joël Gurviez – 1x120’, RMC Découverte ; en co-production avec Plaj Productions, 21 Rue la Boétie ; de Virginie Linhart - 1x52’, France 5 ; en co-production avec Stromboli Picture RTBF, L’eau à Paris, un défi technologique ; de Angèle Berland – 1x52’, RMC Découverte   En production : L’appartement de Le Corbusier ; de Olivier Lemaire - 1x26’ – Fondation Le Corbusier Saga familia, l’incroyable histoire des Noah; de Ingrid Angeloglou – 1x90’, France 4 Escoffier, ou la naissance de la gastronomie moderne ; de Olivier Julien – 1x52’, ARTE   En développement : Complètement FOOT – 10x5’ La Fontaine, une école buissonnière, 1 x 52’ Venise, première star de cinéma, 1x52’, en coproduction avec la Cineteca di Bologna Private Nazis, 1x52’, en coproduction avec Dok Films.       A propos de Lagardère Studios :   Créée en 2008, Lagardère Studios (société du groupe Lagardère Active) réunit l’ensemble des activités de production audiovisuelle du Groupe Lagardère.Premier groupe de production audiovisuelle indépendant en France avec :- Pour la production TV Française : 909 Productions, Ango, Carson Prod, DEMD Prod, Electron Libre Productions, GMT, IdFictions, Image & Compagnie, IMAGISSIME, Maximal Productions, Merlin Productions, Réservoir Prod, Saves Ferris Studios, BLive, LED et Tempora.prod.– Pour la production TV internationale : Atlantique Productions, Kelija, Telmondis, Grupo Boomerang TV en Espagne, Aito Media Group en Finlande et Keewu en Afrique.- Pour la distribution : Lagardère Studios Distribution, Diffa, Editions Musicales François 1er, Telmondis Distribution, The Box.Lagardère Studios est un acteur majeur dans la création, la production, la distribution et la gestion de contenus audiovisuels. Ses programmes phares pour la production TV en France sont : Caïn, Clem, Joséphine Ange Gardien, C dans l’air, Nos Chers Voisins, Jour Polaire, Tandem, On va s’aimer un peu, beaucoup ... , Mafiosa, Borgia, Le Grand Show, Pep’s, Ça commence aujourd’hui, C’est mon choix, Le Festival International du Cirque de Monte-Carlo, le Concert pour la Tolérance, Recherche appartement ou maison, le Concert de Paris, Maison à vendre, Entre Ciel et Terre, ...Pour la production TV en Espagne : Accacias 38, El Secreto Del Puente Viejo, Mar de plastico, La Voz, Los Misterios De Laura, Top Chef…Pour la production TV en Finlande : The night patrol, Letter to my baby, Gladiatori The Redneck Auction, Haapasalo and Friends Et pour la production TV en Afrique : C’est la vie, Area Daddy, Top Radio, Contes & Légendes, Sakho et Mangan.   ...

En savoir plus

Tanks, dans l'enfer des combats / Age of tanks : Lancement en France d'une coproduction franco-germano-russe avec la participation de Planète+

Depuis sa création en 2015, IMAGISSIME, une société de Lagardère Studios, s’est axée vers la production internationale de documentaire, au travers de coproductions audacieuses. TANKS, DANS L’ENFER DES COMBATS / AGE OF TANKS est une coproduction pan européenne IMAGISSIME France, LOOKSfilm Allemagne, FORMAT TV Russie, avec la participation de PLANETE+ (diffuseur français) et de ZDFInfo (diffuseur allemand) et avec l’aide de creative europe – MEDIA Programme of the European Union. Ce soutien vise à améliorer la capacité des producteurs à concevoir des œuvres audiovisuelles européennes dotées d’un potentiel de diffusion dans l’Union et, au-delà, de favoriser la coopération européenne et internationale. Cette collection de 4 documentaires (4x52') de Florian Dedio, Barbara Necek et Anna Kwak-Sialelli permet de revivre l'histoire des chars, et ainsi revisiter les conflits majeurs de ces cent dernières années sous un angle original, encore inexploré. Pour son lancement, la série bénéficiera d’un dispositif digital pan-européen avec des versions Facebook pour chaque langue de coproduction (FR: https://www.facebook.com/AgeoftanksFR/, GER, UK), et d’un compte instagram universel : https://www.instagram.com/ageoftanks/ (Alias : @ageoftanks) pour l’ensemble des pays. (Photos de tous les tanks de la série). Distribué à l’international par Lagardère Studios Distribution, AGE OF TANKS sera également prochainement diffusée en Espagne sur AMC et en Europe de l’est sur Ceska TV en république tchèque, et TV Spektrum et Polsat en Pologne. Elodie Polo Ackermann, productrice IMAGISSIME : « Un français, un allemand et un russe n’ont pas toujours la même manière de voir l’histoire, cela a donné lieu à des discussions passionnées, une vraie richesse pour une série historique, c’est ce qui a rendu cette aventure exaltante ». Gunnar Dedio, producteur LOOKSfilm : « J’ai fait mon service militaire en ex-RDA à bord d’un tank et j’ai appris à faire la différence entre le symbole et la réalité. Cette série a été pour moi un véritable voyage dans le temps. » Résumé : Odyssée technique et saga épique, ‘’Tanks, dans l’enfer des combats’’ raconte notre histoire contemporaine à travers les évolutions de ce monstre d’acier. Instrument d’oppression des peuples et arme de libération des troupes, le char d’assaut scande les grands conflits de notre temps. Mêlant technologie, économie, géopolitique, stratégie militaire et aventures humaines, des soldats et des vétérans nous racontent l’incroyable histoire des tanks. Diffusion des 4 épisodes de cette collection documentaire sur Planete+ : - 9 novembre à 20H55 : La naissance d'un monstre - 9 novembre à 21H50 : La revanche des Panzers - 16 novembre à 20H55 : Le règne des chars - 16 novembre à 21H50 : Un monstre de technologie...

En savoir plus

ELLES ONT TOUTES UNE HISTOIRE - SAISON 2

L’engagement de huit grandes entreprises à travers leurs fondations, pour honorer les femmes avec un événement audiovisuel exclusif et exceptionnel sur France Télévisions. Pour la deuxième année consécutive, huit grandes entreprises françaises et leurs fondations, ACCOR, Groupe ADP, CHANEL, ELLE, ENGIE, RAJA-Danièle Marcovici, SANOFI Espoir et UNILEVER se retrouvent pour la création d’une deuxième saison de la collection de programmes courts « ELLES ont toutes une histoire », produite par Elodie Polo Ackermann (IMAGISSIME-Lagardère Studios) qui sera diffusée sur l’ensemble des chaînes et des écrans de France Télévisions, du 5 au 15 mars 2017, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes.   Après un tour du monde réalisé par Nils Tavernier en 2016, cette deuxième collection nous ramène en France, à la rencontre de 11 héroïnes de la vie quotidienne ; 11 femmes qui ont su briser les stéréotypes et les chaînes des inégalités pour réussir.   Le documentariste Olivier Lemaire signe cette deuxième collection sur un sujet qui lui tient particulièrement à cœur : « Il me semblait important de rappeler que malgré certaines avancées, les clichés sont encore tenaces et qu'il reste un long chemin vers l'égalité des sexes. J'ai rencontré partout en France des femmes qui ont pris leur destin en main et qui échappent à ce déterminisme ». Ainsi, de Fos-sur-Mer à Dijon, de Caen à Paris, jusqu’à Lamentin en Guadeloupe, il est allé à la rencontre de 11 parcours de femmes, à la fois rares, exemplaires et universels.   3 principes fondamentaux ont guidé cette nouvelle saison : la singularité de l’histoire, l’universalité du message et, bien sûr, la nécessité de convaincre que tout est possible, à condition de le vouloir.   Ainsi, sont-elles cheffe d’orchestre, neurochirurgienne, directrice d’usine ou championne de boxe, mécanicienne dans un terminal méthanier ou peintre en bâtiment ; elles sont toutes inspirantes et uniques, malgré la persistance des obstacles à franchir ou du sexisme ordinaire. Toutes portent en elle l’expression des valeurs portées par ces entreprises, certes bien différentes, mais qui savent parler d’une seule voix pour exprimer leur solidarité.   Pour Karine Guldemann, déléguée générale de la Fondation ELLE, à l’origine de la première saison, « la poursuite de cette belle histoire est formidable à double titre ; c’est l’occasion une fois encore de prouver à quel point les entreprises et les fondations, en travaillant ensemble autour de valeurs communes, innovent et portent des messages d’engagements forts ; enfin, et surtout, qu’un monde plus juste ne pourra se construire sans l’égalité entre les femmes et les hommes.   A partir du 5 mars 2017, rendez-vous sur : France Télévisions et France TV Pluzz www.francetelevisions.fr/ellesonttoutesunehistoire ELLE.fr http://www.elle.fr/index/Fondation-ELLE #leurhistoire...

En savoir plus

Elles ont toutes une histoire

A l’occasion de la Journée Internationale des femmes, neuf fondations se sont réunies, autour de la situation des femmes dans le monde, pour la création d’un grand événement audiovisuel intitulé « ELLES ONT TOUTES UNE HISTOIRE » : 11 programmes courts de 1’30 diffusés sur l’ensemble des chaînes et des écrans de France Télévisions du 5 au 15 mars 2016, dans le cadre de la semaine exceptionnelle « En avant toutes ! » 4e édition. Un film documentaire de 52’ qui fera l’objet d’une soirée spéciale diffusée sur France 5. Ces documentaires sont signés par Nils Tavernier et produits par IMAGISSIME (Lagardère Studios) avec la participation de France Télévisions, de TV5Monde et en partenariat avec les neuf fondations d’entreprise, et leurs partenaires associatifs sur le terrain. Nils Tavernier est parti à la rencontre de femmes en Chine, au Cameroun, au Sénégal, au Nicaragua, aux Etats-Unis, en Ethiopie, en France, au Cambodge, au Brésil. « ELLES ONT TOUTES UNE HISTOIRE » nous fait découvrir leur parcours exemplaire au travers de portraits réalisés au plus près de leur intimité, chez elles, avec leurs proches et dans les lieux symboliques de leurs actions. «Ces femmes sont toutes exceptionnelles ! Une leçon d'humanité et la démonstration de la puissance des femmes à changer la donne ! Réaliser cette collection est un honneur et la marque de mon engagement.» Karine Guldemann, Déléguée générale de la Fondation ELLE, est à l’origine du projet. Pour elle, l’émancipation des femmes est une victoire, mais aussi la solution d’un monde qui avance ; en changeant leur quotidien, les femmes transforment celui de leur famille, de leur communauté, ou de leur pays. «Nous voulons montrer que chaque histoire est unique, universelle, quel que soit l’endroit où l’histoire nous emmène, elle nous ramène vers nous.» Pour la première fois, neuf fondations d’entreprise françaises s’engagent en faveur d’une même cause. Conçu autour d’une stratégie de communication 360°, avec un fort soutien de l’ensemble des médias de Lagardère Active (ELLE, Paris Match, Version Femina, Télé 7 jours, JDD, Europe 1), l’événement sera également relayé sur l’ensemble des réseaux sociaux des marques de Lagardère Active, des chaînes et écrans de France Télévisions, conjointement aux relais digitaux des Fondations.   Rendez-vous sur : Site web : www.elle.fr/Societe/Femmes-a-suivre #LeurHistoire Site web : http://www.francetv.fr/enavanttoutes #EnAvantToutes Fondation AIR FRANCE, Fondation CHANEL, Fondation ELLE, Fondation KERING, Fondation ORANGE, Fondation RAJA-Danièle Marcovici, Fondation Sanofi Espoir, Fondation SISLEY D’Ornano, Fonds Solidarity AccorHotels. Production : IMAGISSIME (Une société de Lagardère Studios). Diffusion : FRANCE TELEVISIONS...

En savoir plus